Ephéméride

Lundi
16
Juillet 2018

Aujourd'hui :
Nte Dame Mt Carmel


C'était aussi un 16 Juillet
1945

Les Américains font exploser la première bombe atomique.


Né(e) un 16 Juillet 1921
Guy Laroche


Webmestre - Infos

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Nouvelles

Commémoration du 8 mai 1945 - par webmaster le 09/05/2016 : 07:22

À Sainte-Cécile-les-Vignes

(Article du Dauphiné Libéré du lundi 9 mai 2016)

les-membres-du-conseil-municipal-des-enfants-le-maire-et-le-representant-des-associations-patriotiques-lors-des-discours-1462735116.jpgtitle.jpg

Les membres du conseil municipal des enfants, le maire et le représentant des associations patriotiques lors des discours.

 

Sainte-Cécile-les-Vignes

Après les dépôts de gerbes, devant les porte-drapeaux, le maire, Max Ivan et des membres du conseil municipal des jeunes et des représentants de l’association des anciens combattants, les sapeurs-pompiers et la gendarmerie, ont prononcé chacun un discours pour commémorer le 8-Mai 1945. Avec, cette année, un hommage aux victimes des attentats. Pierre Munsch, le président des Combattants d’Algérie Tunisie et Maroc de Lagarde-Paréol et Ste -Cécile-les-Vignes a rendu un vibrant hommage à Richard Steinkeller récemment disparu, héros du débarquement de Normandie, de la libération de la France, de la Belgique et des Pays-Bas.


L'Entracte présente la 15eme édition de la fête de la musique

(Article du Dauphiné Libéré du 30 avril 2016)

la-dynamique-equipe-des-benevoles-1461955409.jpg

La dynamique équipe des bénévoles

Ce mercredi 27 avril, à la salle des fêtes de Lagarde-Paréol, la très dynamique association “l’Entracte” a présenté la quinzième édition de la fête de la musique de Lagarde-Paréol.

Elle aura lieu le samedi 11 juin 2016, à partir de 16 h 30 jusque fort tard dans la nuit…

C’est sûr, c’est une particularité, Lagarde-Paréol fait sa fête de la musique, toujours le samedi avant le 21 juin, c’est maintenant bien entré dans les mœurs, et excellente stratégie, puisque du coup tout le monde y participe.

Mais sa présidente Monique Goumarre, insiste bien sur le fait que même si ce n’est pas le jour J, c’est encore une des rare à respecter l’esprit de cette fête nationale et à présent internationale initiée par le ministre de la culture de l’époque Jack Lang, à savoir la possibilité pour tous les citoyens de faire de la musique ce jour-là. Alors qu’à présent la plupart des municipalités achètent des spectacles et des concerts offerts au public.

25 groupes présents

Et donc, Lagarde-Paréol accueillera au moins 25 groupes, ce qui représente 300 musiciens et chanteurs, répartis sur une dizaine de lieux différents, qui se produiront bénévolement, l’association leur offrant le repas en échange.

Tous les styles d’expression ou presque seront représentés, musique 1900, en passant par le rock, le blues, musique folk, le hard rock, classique à l’église, mais aussi les chorales, la cornemuse, le djembé, l’accordéon et l’orgue. Bref, La Vraie fête de la musique.

Avec une nouveauté cette année dans la rue de la mairie : de l’école jusqu’au lieu-dit “Jean-Marc”, une animation musicale est prévue tout au long de la soirée.

Bien sûr, l’association s’occupera de la buvette-snack-petite restauration rapide, qui leur permet de financer cette animation, avec l’aide de ses nombreux partenaires, et de boucler son budget.

La présidente en profite pour faire le bilan de la soirée théâtre provençal, autour d’un apéritif dînatoire offert par une des actrices et bénévole, Paulette Morant à l’occasion du mariage de son petit-fils Anthony.

 


Les échos du commerce

Un nouveau magasin

(Article du Dauphiné Libéré du 24 avril 2016)

mireille-blanc-1461436688.jpg

Mireille Blanc

 

Vaison- la-Romaine

Il vient d’ouvrir à Vaison, 480 avenue Marcel-Pagnol. La commerçante, Mireille Blanc, arrive de Lagarde-Paréol. Elle a choisi le nom de la boutique, “La bergerie des tissus”, à cause de sa passion pour la montagne et la Savoie. Elle y vend de la mercerie, des tissus, et fait des travaux de couture. Elle a une longue expérience dans le milieu. Elle a été pendant une dizaine d’années responsable d’un magasin de tissus à Orange, avant de s’installer couturière à domicile. « Je faisais des retouches et de la couture d’ameublement, rideaux, canapés… », dit-elle. Elle avait remarqué qu’à Orange, beaucoup de clientes venaient des alentours de Vaison. Elle explique : « J’ai pensé qu’un commerce de tissus avait sa place, et j’ai aussi transféré mon atelier de couture ». Elle est satisfaite de son emplacement, qu’elle a trouvé par hasard, en promenant. Si tout fonctionne comme elle l’espère, elle ouvrira un second magasin, à la montagne.


Fête irlandaise 2016 - par webmaster le 20/04/2016 : 06:17

Record de fréquentation à la fête irlandaise de Lagarde-Paréol

(Article du Dauphiné Libéré du 20 avril 2016)

 

le-soleil-etait-de-la-partie-ce-samedi-et-la-fete-irlandaise-a-connu-un-succes-merite-et-une-frequentation-record-1461085490.jpgfete_irlandaise.jpg

Le soleil était de la partie ce samedi 16 avril et la fête irlandaise a connu un succès mérité et une fréquentation record.

Les jeux traditionnels sont devenus une sortie familiale où parents et enfants partagent ensemble une activité joyeuse et débridée. La lecture des contes celtiques a attiré beaucoup de monde bien que peu compatible avec la fête, la musique de fond, la sonorisation et son joyeux tintamarre. Somme toute un excellent exercice de concentration et de persévérance pour les membres de l’atelier théâtre “Mots & mots” de Sainte-Cécile-les-Vignes. L’affluence du public est montée en puissance à l’heure de l’apéritif puis des repas et enfin du concert. Bien sûr, l’ambiance se devait d’être celle d’un pub irlandais bondé et quelque peu débordé mais pas dépassé. Heureusement l’impatience des consommateurs s’est tempérée avec le concert de musique, chants et danses gaéliques, interprétées par les Clifden Ramblers et Mickaël Cunningham, les artistes venus du Connemara. La dynamique équipe des bénévoles et les Gardoulains peuvent être fiers de leur organisation, la fête irlandaise est encore une toute jeune manifestation, et ne peut que s’améliorer et pourquoi pas se développer pour la prochaine édition 2017, rendez-vous est déjà pris.

L’atelier théâtre “Mots & mots” était de la partie

mot.jpg

La salle des fêtes de Lagarde-Paréol, comble.

Ce samedi, l’atelier Théâtre de Sainte-Cécile-les-Vignes, “Mots & mots”, animé par Jean-Louis Sauzade, a participé à la fête irlandaise, avec la lecture de contes et légendes celtiques.

Exercice périlleux à exécuter au milieu d’une fête avec la musique, l’animation, la sonorisation et un public sans cesse en mouvement, dans une salle qui ressemble plus à un hall de gare qu’à une salle d’écoute.

Coiffés de leur haut-de-forme démesuré, vert, à la couleur de l’Irlande, les lecteurs ont fort courageusement affronté ces conditions extrêmes sans se déconcentrer.

Il est certain que les contes choisis étaient assez longs, plutôt morbides et pas rigolos du tout, et il aura fallu tout le professionnalisme et la force de conviction des lecteurs pour capter l’attention du public tout aussi perturbé par les animations extérieures et les mouvements de la salle. Paradoxalement, autant la musique celtique, même si elle peut être mélancolique et nostalgique par moments, reste dynamique et entraînante, comme la danse, et facilement accessibles à tous, autant ces contes restent, austères, durs et même cruels et pas facilement accessibles à notre culture méridionale.

La programmation pour la fête irlandaise était une bonne idée, simplement à revoir le créneau horaire, peut-être en toute première partie d’après midi avant que ne commence la fête… Dans le silence.

 


Ban des vendanges 2016 - par webmaster le 16/04/2016 : 06:45

Cairanne/Lagarde-Paréol/Sainte-Cécile-les-Vignes

Le village de Cairanne absent cette année du traditionnel Ban des vendanges ?

(Article du Dauphiné Libéré du 16 avril)

la-degustation-des-premieres-grappes-au-ban-des-vendanges-de-cairanne-en-2013-1460740253.jpg

La dégustation des premières grappes au Ban des vendanges de Cairanne en 2013.

Le glas est-il proche de sonner pour le Ban des vendanges ? L’événement dont c’est le 25e anniversaire en 2016 et qui a lieu à tour de rôle à Cairanne, Lagarde-Paréol et Sainte-Cécile-les-Vignes à la fin de chaque été, le maire de cette dernière commune déclare y tenir beaucoup. « Normalement il devait revenir à Lagarde-Paréol cette année, explique Max Ivan, mais comme cela fait quinze ans que Max Aubert, qui en est à l’origine, est décédé et que nous allons célébrer le 25e anniversaire, j’ai demandé au maire de Lagarde s’il voulait bien passer son tour. »

Roger Rossin : « Une congrégation de copains qui se tapent la cloche, des vignerons il n’y en a quasiment plus »

Anniversaire ou pas, il n’est pas question de voir les choses en plus grand, cependant Max Ivan entend bien rendre un hommage appuyé à Max Aubert à cette occasion. Reste qu’une incertitude de taille plane actuellement sur cette nouvelle édition, le village de Cairanne sera-t-il oui ou non de la partie ?

L’homologue de Max Ivan dans la commune voisine de Cairanne, Roger Rossin, exprime peu d’enthousiasme à l’égard de l’événement. « La seule expérience que j’en ai, c’est que c’était une belle kermesse. Mais, prévient-il, s’agissant de la participation au repas, chacun doit s’acquitter de sa place, je relaye l’information mais la commune n’a pas à payer. J’invite Untel, les copains des copains, c’est terminé. Résultat des courses, 1500 euros d’économie. Et Cairanne étant désormais “cru”, les vignerons, je pense, ont envie de passer à autre chose. »

L’édile qui est favorable à un événement qui soit autonome financièrement ne mâche pas ses mots lorsqu’il évoque l’organisation du Ban des vendanges. « C’est, dit-il, une congrégation de copains qui se tapent la cloche car des vignerons il n’y en a quasiment plus. La commune a relancé la fête des vins, on fait des choix. » Quid de la participation de Cairanne cette année au Ban des vendanges ? « La question relève du syndicat des vignerons, répond Roger Rossin. C’est lui qui est à la manœuvre. » À suivre.

Origine de l’événementLe Ban des vendanges tel qu’il fonctionne aujourd’hui, on le doit à MM. Aubert et Pierrefeu. Bien qu’ils ne partageaient pas les mêmes idées mais s’entendaient bien, ils ont fait naître cet événement tournant sur trois communes. Elles avaient passé un accord de participation financière et invitaient les personnes de leur choix. Chaque année, des représentants des trois communes et des syndicats se réunissent pour évoquer l’édition à venir.

Une manifestation qui doit se renouveler ?

Denis Alary (président du syndicat de Cairanne) est soucieux de se tenir éloigné des querelles de maires mais relève « qu’il n’y a pas toujours des vignerons qui participent au Ban des vendanges. Je pense que ça s’étiole. Je serai peut-être partisan de le faire tous les deux ans ou de le changer un petit peu. Je ne suis pas contre car le Ban des vendanges c’est quand même la tradition, en revanche, je veux que les maires arrivent à s’entendre. »

Pour lui cette manifestation doit trouver le moyen de faire revenir vers elle les vignerons « sinon ce n’est pas la peine de la faire. » Comment ? « C’est compliqué, c’est la période où ils préparent les vendanges, ils ont déjà démarré ou alors celles-ci sont tardives et c’est le moment où ils peuvent partir en vacances. »

Denis Alary « Ce n’est pas parce qu’on a pris un nom qu’on doit renier sa famille »

Dans le cas de figure où les premiers magistrats ne parviendraient pas à s’accorder, Denis Alary envisage une autre option. « Nous avons une manifestation qui s’appelle “Vendanges d’artistes”, si les maires ne se mettent pas d’accord, on fera des vendanges d’artistes un peu plus étoffées qui nous serviront aussi de Ban des vendanges. De toute façon une chose est certaine, c’est que l’on participe toutes les années au Ban des vendanges d’Avignon. Donc le syndicat de Cairanne continuera à participer à un événement de ce type qu’il soit à Avignon, Cairanne, Lagarde-Paréol, Sainte-Cécile-Les-Vignes. »

Le président du syndicat de Cairanne tient à préciser que si d’aventure le syndicat décidait de ne pas être de la fête cette année ce ne serait en aucun cas en raison de l’obtention du “cru”. « Ce n’est pas parce qu’on a pris un nom qu’on doit renier sa famille », souligne-t-il.

Chaque année des représentants des trois communes et des trois syndicats sont réunis autour de la table aux alentours de mai-juin. Cette dernière va-t-elle avoir lieu cette année ? Que vont décider ses protagonistes ?

 

 


Les ambassadeurs du tri sélectif - par webmaster le 07/04/2016 : 08:26

Sainte-Cécile-les-Vignes, Lagarde-Paréol

Les ambassadeurs du tri vont aller à la rencontre de chaque foyer

(Article du Dauphiné Libéré du 7 avril 2016)

ambassadeur1.jpgambassadeur2.jpgambassadeur3.jpg

Frédéric Rebal, Elodie Sanchez et Mikaël Fermal, présenteront et expliqueront le tri. Ils répondront à toutes les questions et attentes des utilisateurs.

C’est Max Ivan, maire de Sainte-Cécile et président de la CCAOP, la communauté de communes Aygues-Ouvèze en Provence, Fabrice Leaune, maire de Lagarde-Paréol et M. Prouteau, le directeur général des services, qu’ont été présentés les futurs ambassadeurs du tri lundi.

Elodie, Frédéric et Mickaël, dès la semaine prochaine, vont passer à la rencontre de chaque foyer de Sainte-Cécile-les Vignes, et des autres villages, pour présenter, expliquer et répondre à toutes les questions et attentes.

Cinq colonnes par site

C’est effectivement une révolution et un bouleversement de nos habitudes avec un apport volontaire des ordures ménagères et du tri sélectif vers des sites implantés dans les quartiers.

Ces sites seront composés systématiquement de cinq colonnes : une colonne pour les ordures ménagères non recyclables ni valorisables, une colonne pour les emballages ménagers, recyclables, (sacs jaunes).

Un bac à compost remis sur demande

Une troisième pour le verre, une quatrième pour tout le papier et la dernière enfin la colonne bio-déchets qui correspond à tous les restes alimentaires que l’on met habituellement au compost, bien sûr les personnes souhaitant continuer à faire leur propre compost sont vivement encouragées à le faire.

Vous pouvez toujours demander un bac à compost remis gratuitement par la CCAOP.


Théatre provençal - par webmaster le 28/03/2016 : 06:57

Théâtre provençal à Lagarde-Paréol

Le samedi 2 avril, l'association l'Entr'Acte de Lagarde-Paréol a présenté devant une centaine de spectateurs son nouveau programme de théâtre provençal.

Une première pièce a été représenté par les enfants, d’après le livre de Jean-Claude Carrière, “Le jeune prince et la vérité”, réadaptation et traduction pour les besoins des “leventi” par Monique Goumarre : “Mounte ei passa la verita”.

Ensuite deux créations étaient destinées aux adultes : la pièce “Quau seura lou paire ?” ( qui sera le père ?) écrite par Babeth Bianchi.

et la pièce “Entre-presso, j’anen ounte sian bèn pausa” (entreprise, nous y allons où nous sommes bien assis… où les difficultés administratives pour créer une entreprise, pièce écrite par Monique Goumarre et Jean-Marc Courbet.

 

Toutes les photos de ce spectacle sont visibles ici ou là http://www.lagarde-pareol.org/galerie/theatre2016/#

avril2016_08.jpgavril2016_50.jpgavril2016_71.jpg

Ci-dessous l'article écrit par Philippe Soler du Dauphiné Libéré du 5 avril 2016

 

apres-avoir-chante-la-coupo-santo-l-hymne-provencal-acteurs-et-public-ont-partage-le-traditionnel-verre-de-l-amitie-fort-tard-dans-la-soiree-1459792743.jpg

Après avoir chanté la Coupo santo, l’hymne provençal, acteurs et public ont partagé le traditionnel verre de l’amitié fort tard dans la soirée.

Rires, humour et Coupo Santo pour le théâtre provençal

La salle des fêtes était pleine d’un public enthousiaste pour découvrir le nouveau programme du théâtre provençal, “Millésime 2016”.

C’est avec les enfants que se lèvera le rideau, sur une adaptation du livre de Jean-Claude Carrière “Le jeune prince et la vérité.” Traduit et mis en scène par Monique Goumarre, “Mounte ei passa la verita ?” Une jeune fille de 14 ans maîtrisant déjà la langue avec une grande assurance, et des enfants de 7 à 11 ans débutants depuis janvier, timides mais avec le privilège de la fraîcheur de la jeunesse, entameront une folle farandole.

Suivra la pièce de Babeth Bianchi, “Quau seura lou paire ?” Qui sera le père ? Vaudeville typiquement provençal, ou les acteurs s’en donnent à cœur joie et sans rien dévoiler du suspense, où le père ne sera pas forcément celui que l’on pourrait croire…

La troisième partie, “Entrepresso, j’anen ounte sian bèn pausa” Entreprise, nous y allons où nous sommes bien assis. écrite par M. Goumarre et traduite par son frère, Jean-Marc Courbet. Ou comment créer son entreprise, avec toutes ses vicissitudes, absurdités et procédures décourageantes de l’administration… Version là encore toute provençale et le rire, franc et salutaire face à Pôle emploi, l’inspection du travail, les avocats, les conseillers financiers, et aussi les prudhommes, les syndicats, le travail au noir et internet.

 


CCAOP: les chantiers de 2016 budgétés

(Article du Dauphiné Libéré du 26 mars 2016)

un-vote-a-l-unanimite-pour-le-budget-ce-jeudi-1458925691.jpg

un vote à l'unanimité pour le budget ce jeudi

Camaret-sur-Aigues

CCAOP : l'unanimité pour le budget

Le vote du budget de la communauté des communes Aygues Ouvèze en Provence a été approuvé à l’unanimité et sans discussions ce jeudi. Réglementation oblige, c’est lors de la précédente séance que c’est déroulé le débat d’orientation budgétaire.

L’heure était aux votes pour lancer les chantiers de 2016. Le budget a été voté en section de fonctionnement à hauteur de 8 950 000 € et en section d’investissement à 2 700 000 €.

Derrière les chiffres se profilent les chantiers de l’année avec les colonnes enterrées qui sont aujourd’hui visibles sur les communes de Camaret, Piolenc, Sérignan et Lagarde-Paréol ou Sainte-Cécile. Au budget 765 000 € sont consacrés à ce chantier ainsi que 300 000 € pour les opérations de génie civil. Dans les réalisations, les travaux ont débuté pour implanter des stations de lavages à destination des agriculteurs. 255 000 € ont été mis au budget pour proposer aux cultivateurs des communes de la CCAOP des aires où pourront être traitées leurs eaux de lavage des pulvérisateurs en conformité avec ce qu’exige la réglementation. Pour les déchetteries, 30 000 € vont être consacrés au système d’accès aux deux points de Camaret et Piolenc.

Question assainissement, en attendant le gros chantier du raccordement de la station de Sérignan à Camaret, des travaux ont été votés pour Travaillan et Camaret. Une demande de subvention a été approuvée pour l’extension d’assainissement collectif du quartier de l’Esperon à Travaillan.

Ce conseil a permis de faire le point sur les activités du service commun des autorisations du droit des sols qui est passé des mains de l’État à celui de l’intercommunalité cet été. 116 dossiers ont été traités pour Camaret, 11 pour Lagarde-Paréol, 58 pour Sainte-Cécile, 35 pour Sérignan, 11 pour Travaillan et 18 pour Violès. Les communes d’Uchaux et Piolenc n’entrent pas dans ce service commun.


La vierge et le rosaire de Lagarde-Paréol cherche des donateurs

(Article du Dauphiné Libéré du 25 mars 2016)

fabrice-leaune-le-maire-participe-aux-inscriptions-des-tombolas-1458838698.jpg

Fabrice Leaune, le maire, participe aux inscriptions des tombolas

 

La municipalité a ouvert une souscription auprès de la fondation du patrimoine, pour un projet de restauration de la statue de la vierge, du milieu du XIXe siècle, et le tableau du Rosaire de la fin du XVIIe au début du XVIIIe siècle.

Avec l’appel aux dons, un repas avec animations a été mis en place, ce dimanche 20 mars, pour financer ces projets.

Près de cent vingt convives ont participé à cet événement dans une ambiance très familiale et conviviale. Le repas était servi par les élus et les bénévoles.

L’après-midi s’est achevé par deux jeux-tombolas “Le juste poids” (panier de la ménagère) et “Le juste prix”, corbeille remplie de nombreuses fantaisies.

Redonner vie au patrimoine

Les bénéfices de cette manifestation seront reversés à la fondation du patrimoine, pour la restauration du tableau et de la statue de l’église paroissiale.

Tout cela n’est qu’un début, d’autres restaurations s’avèrent nécessaires au travail déjà accompli pour redonner vie au patrimoine de Lagarde-Paréol.

 


Ateliers éphémères - par webmaster le 24/03/2016 : 09:04

Ateliers éphémères à la salle socioculturelle de Lagarde-Paréol

(Article du Dauphiné Libéré du 24 mars 2016)

atelier.jpg

La salle socioculturelle est baignée d’un soleil magnifique, chevalets installés en arc de cercle, les sept stagiaires sont concentrés sur leur toile, après le choix en commun du sujet, un paysage alpin.

Yvon Bonnafoux, l’artiste, enseigne à partir de phases successives, la technique de la peinture à l’huile au couteau, où il alterne démonstrations et conseils, il va de l’un à l’autre, explique, corrige puis fait une démonstration, étape après étape, l’œuvre prend forme.

Peintre autodidacte et professionnel depuis plus de 25 ans, Yves Bonnafoux, référencé à la Cotation Drouot, outre son exposition permanente à son atelier de Corbières, expose annuellement à la galerie du presbytère à Ansouis, à la galerie des Amis des Arts à Aix-en-Provence, à la fondation Carzou de Manosque ainsi qu’à la galerie Watercolor de Laguna Beach en Californie.

Jean-Claude Legentil, l’organisateur, pratique la technique de la peinture à l’huile au couteau. Après plusieurs stages dans l’atelier de l’artiste, le désir de partager cette technique le pousse à lancer ces Ateliers éphémères chez lui. Il héberge l’artiste, la mairie met la salle à disposition.


DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] SuivantFin

L'actualité en bref

Le village en photos


Cliquer pour agrandir

La Mairie

Informations locales

Vie associative

Vidéos

fermer Mairie

fermer L\'Entracte

fermer Divers

fermer Fête de la musique 2014

fermer Sangliers


Texte à méditer :  "La faculté de citer est un substitut commode à l'intelligence."   Somerset Maugham
^ Haut ^